Autre Théâtre

Autre Théâtre

l'Autre Théâtre international et les spectacles crées

L'autre théâtre fait parti de la fondation IITM : Institut International du Théâtre de la Méditerranée. Parmi ses objectifs, recueillis dans ses statuts, l'encouragement et la défense de la solidarité entre les peuples méditerranéens occupe une place décisive. L'aboutissement de cet objectif commence logiquement par la reconnaissance, sans distinction, des différents groupes sociaux, avec une attention particulière à ceux qui se trouvent dans les positions les plus fragiles.
Fidèles à cette intention de faire du théâtre un instrument de solidarité et un véhicule d'expression et de communication pour toute la société, l'autre théâtre est conçu comme un espace de création et d'affirmation de ceux qui souffrent notamment d'un handicap ou rencontrent des difficultés sociales.
L'autre théâtre veut être un programme ouvert de portée internationale, un exercice de participation, une activité artistique et une satisfaction ludique, au cours desquels elles pourront recevoir le respect et la considération sociale.
Le programme est donc envisagé comme une activité de jouissance humaine et de création, adressé aussi bien aux participants qu'aux spectateurs, aux acteurs comme aux responsables artistiques et pédagogiques, qui sont convaincus qu'il s'agit d'une rencontre à profondes significations où nous avons tous beaucoup à apprendre.
Déclaration de Montpellier en 1997,
directeur du programme : José Monléon (IITM)
directeur pédagogique Robert BEDOS (ADAGES)
Spectacles crées
Chaque année des groupes venant de pays de la Méditerrannée et des Balkans se retrouvent pour créer ensemble pendant 10 à 15 jours sous la direction d'un metteur en scène professionnel un spectacle. Pari qui semble impossible à réaliser et qui pourtant depuis 1997 en est à sa 7ème création.
1 - Le petit prince du 15 au 28 juin 1996 en Grèce : Grèce, France, Espagne et Maroc
2 - Don Quijote de la Mancha du 23 juin au 8 juillet 1997 à Montpellier : Espagne, France, Grèce, Israel, Italie et Maroc
3 - Les aventures de Pinocchio du 14 au 28 février 1999 à Pescara en Italie : Espagne, France, Grèce, Israel, Italie, Maroc et Palestine

4 - El Retablo de las Maravillas du 16 au 31 mars 2001 à Lebrija en Espagne : Bulgarie, Espagne, France, Grèce, Israel, Italie et Maroc

Thème du spectacle :
Titant lo Blanc découvre l'amour à la cour de Constantinople et refuse de partir à la guerre : "Guerra no, Amor si !"
Ce spectacle s'est déroulé en Espagne. Deux représentations ont eu lieu, une à Bénidorm et l'autre à Valence dans un théâtre de 900 places. Un rappel de 20 minutes a souligné la qualité de la prestation des comédiens.

Histoire
Le travail théâtral en Bulgarie s'est déroulé autour d'un conte traditionnel : Pierre Le Rusé. Il reprend le genre de "Robin des Bois" c'est à dire une personne attachée aux pauvres gens, tournant en dérision les riches bourgeois. 38 personnes participaient à ce spectacle et 8 nationalités étaient représentées. Un fait marquant a été de constater que l'utilisation d'une langue différente n'a pas été un obstacle pour les personnes handicapées qui sont parvenues rapidement à établir une communication efficace entre elles.

Article de Fafa Serres dans la revue GEIST
"Imaginez 38 acteurs de 7 nationalités différentes (Israël, Grèce, Italie, Espagne...) tous avec une volonté farouche d'exister et de communiquer, malgré les difficultés de langues et de handicaps. C'est un pari un peu « fou » chaque année [...] mais c'est un pari qui marche depuis 6 ans déjà...
Tous ces jeunes de nationalités, de vie et de handicap différents nous donnent des leçons d'humanité et de communication. Je pense à Laura (jeune comédienne adolescente trisomique Française) qui en deux jours avait trouvé comment entrer en contact avec un jeune Espagnol Louis, et avec un jeune Bulgare Yvo (pourtant aveugle) et avec tous les autres jeunes du groupe, alors que certains adultes, bloqués par le langage différent ont mis plus d'une semaine à établir quelques contacts et à « oser » la relation. Je pense à Sébastien, jeune adulte présentant des troubles de communication, qui au bout de deux jours c'est révélé être un excellent traducteur espagnol /français et français/espagnol...
Ces rencontres internationales mettent en évidence le « plus » du handicap, Ces jeunes ont un sens profond de la communication, la vraie, celle qui ne triche pas, ils ne se cachent pas derrière des mots, ils font, ils montrent, ils SONT, tout simplement, et avec une efficacité incroyable.


Mot d'Aglaia, metteur en scène
Dans un temps, où le discours de la dualité est à nouveau à l’ordre du jour, un orchestre multicolore et multinational se réunit pour répéter ensemble une oeuvre[...]. L’histoire d’un amour impossible entre Roméo et Juliette marie tous les genres, tous les styles et toutes les cultures. Elle est portée par une poésie qui n'est altérée ni par le temps ni par l'espace. Accompagnée par les leitmotivs d’appartenance à un clan et de la perte du pays, l'histoire tragique des amants de Vérone a acquis le statut d'immortalité [...] grâce à la force obstinée de leur amour, au delà de la mort. La haine trouvera toujours mille arguments pour se nourrir elle-même. Quand elle en vient à détruire les plus belles fleurs de la jeunesse, les raisons de haïr en deviennent absurdes. Manifestement, ce message n'a rien perdu de son actualité. En plus si Roméo et Juliette sont directement importés de la bande de Gaza...
Mot de Robert Bedos
Des jeunes comédiens, handicapés ou en difficulté sociale, vont tenter d'accorder leurs violons, trompettes et tambours dans un élan d'émotions, de cultures et de langues différentes, pour jouer à l'unisson et avec humour une mélodie harmonieuse d'une histoire d'amour dramatique en un Roméo et Juliette d'une Europe encore chancelante.
Méthode de travail : Aglaia, quelques mots
L'effectif d'acteurs est partagé en deux parties : le chœur (unicolore) et les autres actants - acteurs danseurs et musiciens- (multicolore). L'espace de la scène est aussi partagé en deux parties (noir et blanc), dans lesquelles se trouveront deux pianos. Tel un chœur grec antique, le chœur aura la partie du texte, du commentaire, et du propos des tableaux répétés par le chef d'orchestre. Au delà, il y aura la partie des espaces physiques et psychologiques de l'œuvre de Shakespeare. Les autres actants vont agir à l'intérieur de ces espaces par les moyens de la danse, du théâtre et de la musique. Deux solistes sont prévus pour les rôles de Roméo et Juliette. Tout le spectacle sera tenu dans une logique d'une répétition, avec des reprises, des éléments d'entraînement, en présence des techniciens de scène (costumières, répétitrices, chorégraphe, etc). Ce spectacle aspire à une oeuvre synthétique, qui réunit en soi l'opéra, le ballet, le théâtre et la musique dans un seul corps.
Spectacle et témoignage:

Le spectacle a été un moment d’échange avec un autre groupe, l’Opéra Junior de Montpellier et ses 32 jeunes. Nous avons manqué de temps de répétition ensemble pour faire connaissance. Cet absence de temps n' a pas permis aux 2 groupes de se rencontrer et surtout aux jeunes du Choeur de découvrir le handicap mental au travers des comédiens qui ont tout à offrir dans la différence.
Le spectacle sinon s’est superbement déroulé. Les deux familles Capulets et Montaigue ont fait preuve d’une grande concentration et si quelques éléments de scènes ont été joués différemment qu’aux répétitions, l’énergie était là et le public (environ 1200 personnes) bien vivant aussi. Voici un email reçu le lendemain :
" Chère Fafa, nous voulions te remercier de nous avoir invités à ce bel et émouvant spectacle [...] je suis impuissante à traduire ma pensée en mots… peut-être des instants fugitifs de compréhension (!?) de l'autre qui semble différent… le ressenti d'une joie sans pollution, d'une interrogation, d'un ennui ou d'une "rage"… bref, sans doute j'extrapole et peut-être j'invente ou interprète mal… mais c'était bien. Tu fais un beau métier. [...]" MC Carini.

"Chere Fafa,
Vendredi je suis allée chercher à l'aéroport Galia et les 2 filles de Kardjali qui représentaient cette année la Bulgarie au VIIe Atelier International L'AUTRE THEATRE 2004 à Montpellier et tu sais - j'ai retrouvé 3 personnes complètement changées, embellies, débordantes d'émotions mixtes de bonheur, de gratitude et de tristesse et de regret à la fin de cette expérience émotionnelle et enrichissante à la fois.
Je te transmets les ENORMES REMERCIEMENTS de nos 3 "filles" de l'accueil incomparable, de l'organisation parfaite qui a assuré le déroulement impeccable du séjour et du travail créateur des jeunes participants et leurs responsables, des horizons nouveaux que l'ambiance de créativite créée chez vous a ouvert pour elles, des amitiés inoubliables nouées au cours du travail, de leur enrichissement émotionnel et moral qu'elles n'auraient jamais éprouvé et ressenti si elles ne faisaient pas partie de ce "paradis terrestre" que votre équipe leur a fourni. "
Katina Secrétaire de l'association bulgare Avantzena.